Comprendre les motivations personnelles pour améliorer la cohésion d'équipe

Posté le 05 oct. 2020 par Pam Valencia & Melissa Summer

Connaître notre propre type de personnalité (comme par exemple le type psychologique MBTI) nous aide à comprendre comment nous sommes câblés. Il nous indique ce qui nous permet de faire le plein d'énergie et la façon dont nous préférons recevoir les informations, prendre des décisions et dont nous nous orientons dans le monde extérieur.

Connaître nos besoins interpersonnels nous éclaire sur un autre aspect de notre personnalité : ce qui motive notre comportement et notamment le niveau d'interaction que nous recherchons avec les autres. Mais également quel type d'interaction nous satisfait plus particulièrement dans nos relations interpersonnelles.

Nous savons par exemple, que les personnes de préférence Extraversion sont stimulées par le monde extérieur des personnes et des activités. Elles brainstorment souvent à voix haute, sont dynamisées par les interactions et sont parmi les premières à lever la main pendant les réunions.

Mais que se passe-t-il lorsqu'une personne de préférence Extraversion a un faible besoin en relations interpersonnelles ?

Elles exprimeront leur Extraversion différemment des personnes de préférence Extraversion qui ont des besoins interpersonnels  plus importants.

Les besoins interpersonnels colorient ainsi de façon unique ce que nous sommes et les raisons pour lesquelles nous faisons ce que nous faisons.

C'est pourquoi, connaitre et comprendre les besoins interpersonnels de chacun permet de bâtir de meilleures relations entre les individus et améliorer la dynamique au sein des équipes.


Basé sur les recherches de Will Schutz, psychologue américain, le questionnaire FIRO-B a été créé pour permettre d'évaluer ces besoins interpersonnels. La théorie repose sur le fait qu'au-delà de nos besoins physiologiques (besoins de nourriture et de sécurité, par exemple), nous avons tous des besoins interpersonnels - d'Inclusion, de Contrôle et d'Affection - qui nous motivent profondément.

Contrairement aux préférences du MBTI (qui, selon Jung, sont innées), les besoins interpersonnels se développent tout au long de notre vie, en fonction de nos expériences, de notre culture, de nos valeurs, etc. Comme l'explique Schutz, chacun a le besoin d'exprimer un certain niveau d'Inclusion, de Contrôle et d'Affection, et d'en recevoir des autres.

Le niveau des besoins interpersonnels peut aller de faible à moyen voire élevé selon la force de notre désir à les satisfaire. Si nous faisons le parallèle entre les besoins interpersonnels et la nécessité de porter un certain type de vêtements selon l'endroit où nous nous trouvons, vivre à la montagne, par exemple, conditionnerait probablement un besoin important en manteaux, chaussettes chaudes et pantalons longs.

En revanche, une personne vivant sous les tropiques aura probablement beaucoup moins besoin de manteaux, de chaussettes chaudes et de pantalons longs. À l'approche de l'hiver, la personne qui vit dans les montagnes déploiera des efforts importants pour satisfaire ses besoins en vêtements chauds, alors que celle qui vit sous les tropiques n'en fera pas autant. Elle investira probablement dans une veste légère, mais elle peut aussi s'en passer. Pour chacun des trois besoins interpersonnels (Inclusion, Contrôle et Affection), la force du désir de satisfaction varie considérablement d'une personne à l'autre.

Connaître les besoins interpersonnels nous donne une meilleure idée des raisons pour lesquelles nous recherchons ou évitons certaines situations, ainsi que des raisons pour lesquelles nous cherchons à satisfaire ces besoins.

 

Quels sont les trois besoins interpersonnels ?

Inclusion
Il concerne le besoin d'appartenance. Le désir d'être reconnu, de faire partie du groupe, c'est l'Inclusion Souhaitée. Il peut s'agir d'un groupe de travail, d'un club de lecture, d'un cercle familial, d'une équipe sportive (ou d'un groupe de supporters), d'un groupe de bénévoles ou même d'une organisation. L'autre facette de ce besoin interpersonnel est l'Inclusion Exprimée, c'est-à-dire la propension à inclure les autres dans sa vie, de décider qui inclure. Pour certains, l'Inclusion n'est pas un facteur de motivation fort, alors que pour d'autres, il est très important.

Contrôle
C'est un autre besoin interpersonnel qui peut motiver le comportement d'un individu. Dans quelle mesure cherchez-vous à prendre les choses en main ou à éviter qu'on vous dise ce que vous avez à faire ? Le besoin de mener, d'influencer, de donner un cadre, de prendre les décisions est le Contrôle Exprimé.

Le Contrôle Souhaité concerne la mesure dans laquelle vous voulez que les autres décident, donnent le cadre, fixent les objectifs, etc. Votre désir de voir ce besoin satisfait est-il faible, moyen ou élevé ? Dans quelle mesure êtes-vous enclin à prendre les choses en main ? Si vous vous voyez prendre les choses en main de façon constante, est-ce parce que vous sentez que les autres sont incompétents ou parce que vous voulez donner l'impulsion ? Avez-vous le sentiment que vos supérieurs hiérarchiques sont là pour vous donner un cadre et une direction, ou qu'ils devraient vous faire confiance pour prendre en main votre fonction comme vous le souhaitez ? Pour certains, il peut être difficile de déléguer, ou ils peuvent être enclins à donner trop d'importance à la compétence (et à voir ainsi une erreur comme un désastre au lieu de la considérer comme une occasion d'apprendre). Pour d'autres, le fort besoin d'indépendance et d'être libre de toute responsabilité peut limiter leur efficacité dans les relations.

Affection
Il concerne les relations individuelles et les liens affectifs et chaleureux entre les personnes. L'Affection Souhaitée est liée au degré de chaleur et de proximité que l'on cherche à recevoir dans les relations. Dans quelle mesure pensez-vous révéler vos sentiments aux autres et être à l'écoute des leurs ? Dans quelle mesure est-il important pour vous d'être apprécié par les autres ? De combien de personnes êtes-vous proche et que veut dire pour vous ""être proche"" ? Avez-vous seulement quelques amitiés profondes ou considérez-vous toutes les personnes que vous rencontrez (dont vous faites la connaissance) comme des amis ? 

L'Affection Exprimée est la volonté de développer une relation étroite et chaleureuse avec une autre personne. Dans quelle mesure cherchez-vous à développer des relations de proximité avec les autres ? En raison des différences dans ce besoin, certaines personnes peuvent être perçues comme inaccessibles, générant de la frustration chez leurs interlocuteurs qui n'obtiennent pas la profondeur et l'intensité qu'ils recherchent et dont ils ont besoin. Si nous cherchons à satisfaire un besoin interpersonnel et que les circonstances actuelles (travail ou domicile, par exemple) l'empêchent, nous ferons en sorte de les satisfaire par d'autres moyens.

Comme la plupart des gens, j'ai vu tout au long de ma vie des relations interpersonnelles qui fonctionnent et d'autres qui ne fonctionnent pas. Lorsqu'elles ne fonctionnent pas, c'est souvent parce que les besoins interpersonnels des gens ne sont pas satisfaits ou qu'ils sont en conflit. Par exemple, si une personne a un niveau élevé de Contrôle Exprimé et un faible niveau de Contrôle Souhaité et qu'elle travaille avec quelqu'un qui a les mêmes niveaux de ce besoin, elle ne pourra pas exprimer son besoin de contrôle au degré qu'elle le souhaite. Dans d'autres cas, une personne peut exprimer son contrôle de façon bien plus prononcée que ce que l'autre en attend. Le problème est que les individus ne sont pas conscients de ce qui motive leur comportement ou le comportement des autres. Pourquoi est-ce important ? Comprendre ses motivations peut aider une personne à adopter un comportement plus adapté et judicieux.

 

Travail d'équipe sur les besoins interpersonnels

Regardons ces deux exemples pour comprendre comment les besoins interpersonnels impactent les interactions dans cette équipe.

Une personne (A) a des scores élevés à la fois en Inclusion Exprimée et en Inclusion Souhaitée. Une autre personne de l'équipe (B) a des scores faibles pour ces mêmes besoins. Ce qui peut donner l'impression que la personne A (Inclusion Exprimée élevée) est dynamique, ayant le contact facile, pleine d'humour et sociable, tandis que la personne B (Inclusion Exprimée faible) pourrait sembler réservée, sélective, calme et difficile à connaître. De l'autre côté, la personne A (Inclusion Souhaitée élevée) peut être profondément affectée par les signes de rejet, l'absence du collectif et percevoir le manque de reconnaissance comme négatif. En revanche, la personne B (Inclusion Souhaitée faible) peut vivre les invitations à "rejoindre le groupe" comme une obligation, la collaboration comme une perte de temps et de mettre son statut en "occupé" comme mal perçu par les autres. Pourquoi ? Probablement parce que ses besoins interpersonnels ne peuvent être satisfaits que de manière différente. Le besoin en Inclusion faible (Exprimée et Souhaitée) peut également signifier que l'individu est très sélectif quant aux personnes au contact desquelles il va satisfaire ce besoin. Ainsi, par exemple, la personne B ne voudrait être incluse que dans des groupes où son manager est également impliqué. Ainsi, dans une relation où une personne est à la recherche d'inclusion alors que l'autre la juge inutile, cela peut conduire à un environnement de travail difficile à vivre, surtout si une personne le prend personnellement.

On peut en dire autant du besoin interpersonnel d'Affection. Prenons l'exemple de personnes ayant un besoin d'Affection Exprimée et Souhaitée élevé. Ces personnes seront probablement perçues comme ouvertes, optimistes, amicales, valorisant et soutenant les autres. Elles pourront elles aussi être affectées par la fin d'une relation de travail à la fin d'un projet commun. Elles ont tendance à vouloir que les autres partagent leurs sentiments avec elles pour leur apporter des encouragements. Si elles se sentent tristes ou seules, elles partageront facilement leurs sentiments avec les autres. Elles peuvent également apprécier d'accompagner et de conseiller les autres pour pouvoir leur faire plaisir. Si elles ont à collaborer ou à entretenir une relation avec d'autres personnes ayant le besoin d'Affection élevé (Exprimée et Souhaité), tout le monde obtiendra probablement ce qu'il recherche (en satisfaisant ce besoin interpersonnel).

Même les personnes avec le besoin d'Affection médian (Exprimée et Souhaitée) tireront probablement de la satisfaction de cette relation (pour rappel, le besoin d'affection concerne les relations personnelles). En revanche, les personnes qui ont un besoin d'Affection Exprimée et Souhaitée faible peuvent être perçues comme étant centrées sur la tâche et sur le résultat et comme étant réservées. Elles peuvent oublier la dimension relationnelle et être perçues comme froides et inaccessibles, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur efficacité. Elles peuvent ne pas exprimer de signes de reconnaissance ou d'appréciation envers les autres parce que leurs propres besoins interpersonnels sont satisfaits sans qu'elles en reçoivent elles-mêmes. Elles peuvent parfois même percevoir ces signes de reconnaissance de la part des autres comme superficiels et être agacées par des questions personnelles et des réactions émotionnelles. Ainsi, la personne ayant un besoin d'Affection élevé (Exprimée et Souhaitée) peut dépenser beaucoup de temps et d'énergie à vouloir changer le regard de l'autre et peut chercher encore et encore à pénétrer dans l'espace personnel de l'autre sans grand succès.

Regardons maintenant ce qui va se passer dans les interactions d'un groupe de personnes ayant un besoin de Contrôle Exprimé et Souhaité faible. Les trois membres de cette équipe ont le même niveau de besoin en Contrôle. Les scores obtenus au questionnaire font ressortir que la satisfaction de ce besoin ne passera pas par la recherche de postes à responsabilité, ni par l'attente que les autres leur apportent un cadre (ou leur disent quoi faire). Le groupe dans son ensemble peut sembler avoir un haut niveau d'indépendance et peut-être même se montrer rebelle par moments. Chacun aura tendance à faire les choses à sa manière, à son propre rythme. Ainsi, leur effort à bien faire leur travail aura pour but d'être perçus comme autonomes et indépendants par les autres. Les difficultés possibles pour ce groupe pourraient consister dans la coordination de leurs efforts mutuels ou dans la prise de lead lorsque la situation le demande.

Vous souhaitez utiliser l'outil FIRO avec vos collaborateurs ou vos équipes ? En savoir plus sur les programmes de certification FIRO.

 

Pour vous tenir informé des enjeux et tendances RH en développement humain, rejoignez notre communautés sur LinkedIn.

 

Posté dans