Le Tour de France - une question de performance en équipe

Posté le 20 juil. 2017 par Claire Bremner, consultante senior The Myers-Briggs Company

Tour de France, performance en équipe | OPPComme tous les ans, cette période de l’année me trouvera chaque soir les yeux rivés devant la diffusion des moments forts du Tour de France. Si je ne peux m’empêcher de regarder cette épreuve ultime de compétence et d’endurance, c’est en partie dû au fait qu’elle reflète quelques éléments essentiels que je rencontre régulièrement dans mon travail avec des équipes et des leaders.

Un mélange fascinant de performance individuelle, de travail d’équipe et de stratégie, indispensable au succès

Avant de devenir accro au Tour de France, je voyais le cyclisme seulement comme un sport individuel. J’ai d’abord été surprise par l’importance de la collaboration en équipe lors du Tour -  en effet, même les équipes concurrentes coopèrent dans le peloton pour suivre les échappées.
Le succès d’individus tels que Chris Froome serait impossible sans l’effort et la collaboration des membres de son équipe. Dans mon travail avec des équipes, je constate que le sentiment d’appartenance et l’engagement envers un objectif commun ainsi que la collaboration en vue d’obtenir des résultats sont des points distinctifs des équipes performantes.

La valeur accordée à la diversité de styles et de compétences

Le Tour offre des opportunités de succès aux sprinteurs comme Mark Cavendish (qui, au moment de cet article, avait 29 victoires d’étapes de Tour de France à son actif !), aux grimpeurs expérimentés tels que Nairo Quintana (qui a talonné Chris Froome l'an dernier) et Alberto Contador, lesquels ont pris de l’avance sur le peloton dans les étapes de montagne, et aux coureurs multi-talents comme Froome (qui n’est pas non plus en reste dans les montagnes). Les différences et la concurrence entre les équipes au sein du Tour contribuent à définir les buts de chacun et de l’équipe à chaque étape de la course. Il s’agit de savoir utiliser les forces et compétences de chaque membre de l’équipe ainsi que les forces de l’équipe entière. Dans notre travail avec des équipes performantes, nous constatons que les équipes qui valorisent les différents styles et compétences parviennent à tirer le plus grand bénéfice des uns et des autres. Elles capitalisent sur les forces de chacun.

L’agilité nécessaire pour faire face à des changements imprévisibles dans l’environnement.

Les coureurs du Tour de France doivent non seulement faire preuve d’une forme physique et d’une endurance optimales pour parcourir entre 160 et 230 kms sur une période de trois semaines (hormis deux jours de repos et deux courses plus courtes pour les épreuves individuelles de contre la montre), mais ils doivent aussi être capables de faire face à des conditions environnementales imprévisibles. Par exemple, lors de la dernière partie de la neuvième étape de la course (Tour de France 2016), les cyclistes ont dû faire face à une chute de grêle accompagnée d’une chute de température de 35°C à 10°C, en montée, tout en devant maintenir leur cadence pour ne pas prendre de retard. Cette capacité à répondre à des changements imprévisibles de l’environnement constitue une autre caractéristique forte des équipes performantes. 

L’importance de la planification, de la stratégie et de l’amélioration continue, mais aussi de la capacité d’adaptation et de la réactivité pour être en mesure de saisir les occasions qui se présentent

Prenons par exemple, la huitième étape du Tour de France 2016. Le premier jour de la course alors qu’ils se sont aventurés dans les Pyrénées, la stratégie de l’équipe Team Sky a été évidente : mener le peloton en restant en tête et en imposant un rythme très soutenu. Arrivé au sommet de la dernière côte, Froome qui était en tête a pris une décision inattendue en profitant d’une fraction de seconde pour se détacher sur la descente, ce qui lui a permis d’augmenter son avance pour gagner l’étape et le maillot jaune. Cela a actionné sa capacité d’amélioration continue et sa réactivité (cette technique de descente de Froome n’avait encore jamais été observée chez lui). En plus de la propension à l’amélioration continue, les équipes performantes cultivent également leur capacité à jongler habilement entre planification minutieuse, adaptabilité et réactivité.

 

Astuces pour travailler avec des équipes | OPP

 

 

Claire Bremner, consultante senior OPP

 
 
 
 
 
 Claire Bremner, consultante associée The Myers-Briggs Company

Posté dans

Mots-clés: