Girls in Tech

Développer la communication au sein du comité de direction pour promouvoir les femmes dans les nouvelles technologies

Le comité de directeurs géographiquement dispersés et manquant de temps souhaite améliorer la communication entre ses membres pour les aider à réussir leur mission qui est de soutenir les femmes du secteur des hautes technologies. Comment renforcer la confiance et la dynamique d'équipe entre dirigeants débordés ?

"Ces personnes ne pensent qu'à travailler", commente Ruth Chisum, une consultante pour The Myers-Briggs Company, à l'issue de l'accompagnement des membres du comité de direction de Girls in Tech.

Connaissant bien le monde de la tech et son rythme effréné, les membres du comité ont tous à leur actif de nombreuses réussites en tant que fondateurs, directeurs et influenceurs. Chacun a rejoint ce projet animé par sa passion pour la promotion des talents féminins dans la tech.

Malgré leurs remarquables performance et pouvoir d'influence, la principale difficulté résidait dans l'éloignement géographique et le manque de disponibilité de chacun. De surcroît, de nombreuses réunions se réalisant en virtuel, il devenait important pour l'équipe et pour l'organisation de travailler au renforcement de la communication et de la confiance. 

Il existait une idée préconçue selon laquelle c'était la mise en compétition des différents talents qui révélait les différents styles de communication de chacun. 

"Tous issus d'un parcours dans le milieu des technologies de pointe, dans des start-ups et à des postes de direction, ils avaient aussi en commun une méconnaissance mutuelle de leurs forces individuelles. Ce qui rendait la tâche plus difficile lorsqu'il fallait choisir avec discernement les idées les plus à même de répondre à tel ou tel défi organisationnel", souligne Ruth Chisum. 

Compte tenu des emplois du temps chargés et de l'éclatement géographique des membres, The Myers-Briggs Company a préconisé un séminaire à distance axé sur la communication, la cohésion d'équipe et la confiance, pour plus d'efficacité en un temps limité.

Le séminaire comportait une introduction au modèle des type de personalité Myers-Briggs pour aider chacun à mieux se connaître. Une table des types a ensuite été construite pour avoir une photo des différents types représentés ou non dans cette équipe.

"L'exploration de la table des types fut un moment fort permettant d'identifier les différentes forces et les angles morts de l'équipe" explique Sherrie Haynie, Directrice US des Professional Services. "Visualiser les sous-groupes de préférences représentées dans l'équipe, permettait d'identifier les angles de vue manquants et les schémas de communication répétitifs comme résultat de ces regroupements. Cet exercice s'est avéré très puissant pour aider les personnes à comprendre la dynamique de leur équipe et les amener à transformer ces connaissances en actions, ce qui représente un véritable atout pour avancer. C'est une sorte de représentation visuelle de l'alchimie de l'équipe."

 

Après le séminaire à distance, les membres ont bénéficié d'un suivi pour continuer à capitaliser sur leurs acquis. Ils ont également défini ensemble les axes de développement sur lesquels ils souhaitaient travailler pour optimiser leur collaboration. Le plan d'action établi à l'issue de l'accompagnement a contribué à renforcer la confiance mutuelle et mettait à leur disposition de nouveaux outils de résolution de problèmes pour faire face aux aléas du business.

Les membres du comité de direction étaient très engagés à améliorer leur façon de collaborer ensemble. A la fin de la session à distance, ils étaient impatients de tirer le meilleur parti de leurs styles de communication respectifs, tout en s'assurant de transmettre l'information d'une façon adaptée aux attentes de l'interlocuteur. 

"Comprendre la façon dont les différents types de personnalité préfèrent recevoir les informations nous a permis de repenser la manière de partager ces informations entre nous", a expliqué Darrell Mockus Directeur Technique d'Innovation Labs. "Nous communiquons plus efficacement à présent."

Le séminaire a fait émerger une discussion autour du lien possible entre le genre, le type de personnalité et les stéréotypes dans le milieu de la tech.

Une participante a évoqué un point qui a été partagé par tous : les femmes évoluant dans un environnement majoritairement masculin, comme celui des technologies, sont souvent confrontées à certains stéréotypes. Ce qui a fait réagir une autre de ces collègues qui a raconté que ses collaborateurs attendaient d'elle plus d'encouragements, d'indulgence, et de douceur en général, en comparaison avec un manager homme.

"Ils attendaient de sa part une attitude plus maternante. Elle a expliqué qu'il s'agissait là d'un grand défi pour elle car ce n'était pas sa manière de diriger les autres et ni de bâtir son succès."

L'animatrice de The Myers-Briggs Company les a alors invités à explorer les préférences Pensée et Sentiment qui permettaient de prendre à contre-pied ces représentations sexistes déconnectées de la personnalité des femmes et de leur style de management dans le domaine de la tech.

"Ce fut le moment fort du séminaire car il permettait de comprendre l'impact du type de personnalité et d'utiliser directement cette connaissance dans une situation. La plupart des femmes dans le groupe avaient une préférence pour la Pensée et elles étaient nombreuses à devoir faire face aux mêmes préjugés.

Cela a permis de déclencher de nombreux "déclics" pendant la session selon la consultante.

"Ce séminaire d'équipe basé sur l'approche MBTI a été extrêmement bénéfique pour nous à la fois au niveau individuel et collectif. La session nous a apporté un outil précieux  nous permettant de gagner en efficacité face aux objectifs organisationnels à atteindre. Nous avançons mieux ensemble à la lumière de ce que nous avons appris. Ce séminaire a vraiment été à propos et nous souhaitons le déployer prochainement auprès de nos collaborateurs." a témoigné Adriana Gascoigne, fondatrice, PDG et membre du comité directeur de Girls in Tech.

Une autre prise de conscience forte a été déclenchée grâce aux échanges sur la communication entre les personnes de préférence Extraversion et celles de préférence Introversion. Dans la discussion, ces dernières ont généralement tendance à écouter et traiter l'information intérieurement. Le séminaire les a amenées à comprendre l'importance d'envoyer verbalement un "accusé de réception" du message ou de montrer comment celui-ci est reçu face à leurs collègues de préférence Extraversion.

De l'autre côté, les personnes de préférence Extraversion se sont exercées à adapter leur style de communication dans l'interaction avec une personne de préférence opposée. Cela mettait en avant l'usage de l'écrit plutot que du téléphone et l'importance de laisser, après une question posée, un temps de réponse plus long que ce qui leur paraissait confortable.

"Connaître nos types de personnalité nous a apporté un éclairage différent sur les anciens projets dont le déroulement n'avaient pas été à la hauteur de nos attentes. Avec le recul, le besoin d'améliorer notre façon de partager l'information en tenant compte des différentes préférences dans le groupe nous a paru évident. Nous travaillons la majeure partie de notre temps à distance et nous nous rencontrons physiquement seulement 2 à 4 fois par an, cette session nous a donné des astuces de communication particulièrement utiles." a souligné Darrell.

"Une grande partie du séminaire a été consacrée à l'utilisation de la connaissances des autres et de leurs types de personnalité dans la communication. En plus d'avoir gagné en connaissance de soi-même, chaque membre de l'équipe a pu bénéficier des retours des autres pour l'aider à mieux communiquer. Ils ont pu se faire mutuellement des suggestions personnellement pertinentes sous forme de "quand tu communiques avec moi, fais plutôt telle chose mais évite telle autre". Cela a été une belle occasion de remettre les choses à plat et d'échanger sur les points d'achoppement existants dans un cadre constructif et sans jugement.", conclut Sherrie. 

Malgré le rythme soutenu lié au temps imparti, la session est restée très interactive. Les mises en situation et les échanges ont permis d'ancrer les nouvelles connaissances pour améliorer la communication et d'optimiser les interactions entre membres de l'équipe. 

"La richesse apportée par cette session interactive tranche tellement avec un webinaire où l'animateur déroule simplement les slides. Le point différenciateur est dans l'apprentissage social qui permet les prises de conscience "en direct" pendant le séminaire guidé par l'animateur", a précisé la consultante.

La session nous a apporté un outil précieux nous permettant de gagner en efficacité face aux objectifs organisationnels à atteindre. Nous avançons mieux ensemble à la lumière de ce que nous avons appris. Ce séminaire a vraiment été à propos et nous souhaitons le déployer prochainement auprès de nos colalborateurs.

Adriana Gascoignefondatrice, PDG et membre du comité directeur de Girls in Tech. Girls in Tech